Une subvention de la FTO d’un montant de 62 700 $ pour le projet Amusons-nous à l’extérieur!

Ottawa, le jeudi 10 novembre 2016. La Société de recherche sociale appliquée (SRSA) en partenariat avec le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) et l’Association francophone à l’éducation des services à l’enfance de l’Ontario (Aféseo) ont inauguré, le samedi 15 octobre dernier, l’initiative Amusons-nous à l’extérieur financée par la Fondation Trillium de l’Ontario (FTO). Fiers de cette initiative rassembleuse qui implique huit écoles des régions d’Ottawa et de Prescott-Russell, ce projet axé sur l’activité physique chez les jeunes portera sur les multiples bienfaits des jeux actifs à l’extérieur et autodirigés par les enfants.
Ce sont les conclusions présentées dans la 15e édition du Bulletin de l’activité physique chez les jeunes de ParticipACTION qui ont inspiré la SRSA, le CEPEO et l’Aféseo dans l’élaboration de ce projet. Les conclusions confirment que quand les enfants jouent à l’extérieur de façon autonome, ils bougent plus et jouent plus longtemps. À court terme, le jeu actif à l’extérieur est associé à une meilleure santé physique et mentale, un développement moteur plus avancé, et des habiletés sociales supérieures. À long terme, l’adoption en bas âge de bonnes habitudes de vie, notamment être actif physiquement, diminue le risque de maladies chroniques.
Selon M Jean-Pierre Voyer, Président et chef de la direction, « le projet s’inscrit dans la mission de la SRSA d’aider les intervenants à déterminer les programmes qui améliorent le bien-être de tous les Canadiens. Nous sommes reconnaissants à la FTO dont l’appui financier rend possible une réflexion collective sur l’importance de l’activité physique dans le développement sain des enfants. »
Le projet Amusons-nous à l’extérieur du CEPEO implique environ 60 adultes (personnel administratif, éducatrices et enseignantes) et plus de 400 enfants de 3 à 12 ans. D’une durée de six mois, le projet permettra aux éducateurs et enseignants de participer à une formation qui sera menée sous forme de réflexion collective et de se former à travers la pratique collective. « Les participants à la formation seront invités à réfléchir, explorer et échanger sur l’approche, les pratiques et les outils préconisés dans le Comment apprend-on? et dans le Programme de maternelle et du jardin d’enfants » précise Mme Martine St-Onge, directrice de l’Aféseo.
« Le CEPEO s’engage à offrir à ses élèves des expériences d’apprentissage uniques et authentiques qui ont un impact réel sur leur épanouissement. C’est avec des ententes comme celles-ci que nous assurons le développement du potentiel des élèves en plus de notre personnel », affirme Mme Édith Dumont, directrice de l’éducation et secrétaire trésorière du CEPEO. Il est à noter que les réflexions partagées, les bonnes pratiques identifiées et les expériences vécues par les participantes feront l’objet d’un rapport qui sera diffusé dans les réseaux du CEPEO, de l’Aféseo et de la SRSA à l’été 2017.
Pour conclure, « L’accompagnement des éducatrices et des enseignantes dans l’exploration de leur rôle de soutien et d’instigateur au jeu libre dirigé par les enfants est au coeur du projet. Cette exploration tiendra nécessairement compte de la sécurité et de la capacité des enfants. « Il y a lieu de faire la distinction entre ce qui peut être dangereux et risqué et ce qui est approprié pour les enfants. De fait, il est possible de promouvoir l’apprentissage par l’exploration, le jeu et l’enquête sans chercher à tout encadrer ou laisser les enfants à eux-mêmes », explique Mme Louise Legault, chercheure associée à la SRSA.

-30-

Pour de plus amples renseignements sur l’évaluation du projet, veuillez communiquer avec :
Louise Legault, chercheure associée
Société de recherche sociale appliquée
Courriel : llegault@srdc.org

Partager: